Egala Koraalrood VB WF | New Construction Restaurant Colonel | Brussels, Belgium | Architect: Dirk de Leeuw Architecten, Brussels, in collaboration with Diego Carrion and Cécile Grosjean | Client: BVO Food sprl | Completion Date: 2015-01-01

Le claustra: l’appareillage qui ne passe pas inaperçu

Egalement appelé appareillage brésilien, le claustra constitue un ouvrage  de maçonnerie érigé avec des briques de parement reposant seulement   sur les extrémités les unes des autres. Créant ainsi des ouvertures qui confèrent à la façade un caractère transparent. En résulte un ensemble de qualités à première vue incompatibles: intimité et transparence, masse et vide, pénétration de la lumière et protection solaire, fermeture et   ventilation, limite et  relation.

Dentelle ingénieuse

La dénomination d’appareillage brésilien n’a pas été choisie par hasard. La maçonnerie offre les avantages d’une construction massive, mais en laissant passer librement le vent, permettant ainsi un rafraîchissement nocturne dans les contrées chaudes tout en ouvrant littéralement la porte à une ventilation maximale. En raison précisément de sa structure, la façade arbore le caractère textile d’une dentelle ingénieuse.
 

Conception réfléchie des détails

L’évacuation appropriée de l’eau de pluie qui pénétrera plus facilement dans le creux via les ouvertures exige une conception réfléchie des détails. A hauteur du claustra, le creux devra être correctement colmaté afin de drainer l’eau de pluie, mais ce détail devra également empêcher la pénétration de nuisibles ou l’accumulation de saletés dans le creux.

Enfin, la menuiserie sous-jacente devra, à l’instar d’autres baies vitrées, être ancrée correctement. La solution conseillée dépendra de la taille de la fenêtre ainsi que du matériau utilisé.

 

Stabilité garantie

On ne trouvera généralement pas derrière le claustra un mur porteur qui absorbera, via les crochets d’ancrage, les forces exercées par le vent sur la façade. Les ouvertures et la surface de contact limitée entre les briques auront cependant des conséquences sur la résistance de la maçonnerie. Afin de garantir la stabilité, la partie réalisée en claustra devra dès lors être correctement calculée. La résistance de la maçonnerie en claustra dépendra notamment de l’appui, du rapport longueur/hauteur des briques et de taux d’encastrement du pan de façade réalisé en claustra. Il sera par exemple possible de réaliser de plus grandes portées de pans de mur en claustra en augmentant les surfaces de contact dans les joints horizontaux ou en réalisant les ouvertures toutes les trois couches au lieu de deux ou en jouant avec l’appareillage afin de permettre l’application d’une armature verticale ou horizontale. Les joints collés devront toujours être privilégiés au mortier traditionnel.

Toujours au courant

Enregistrez-vous et nous vous avertirons lorsque de nouvelles mises à jour seront prêtes.