Mise à jour relative à la construction et à la promotion des ‘Flower Toilets’ Ecosan en Ouganda

Avec les ‘Flower Toilets’, l’ONG Join for Water veut améliorer l'accès à des toilettes décentes en Ouganda afin de stimuler la santé publique, sans impacter négativement l'environnement. De plus, grâce à cette approche unique, les jeunes entrepreneurs locaux peuvent obtenir un revenu.

La crise du coronavirus a une fois de plus mis en évidence l'importance d'une bonne hygiène. C'est pourquoi, en 2020, Join for Water a déployé des efforts supplémentaires pour construire des installations pour se laver les mains, pour sensibiliser la population et pour fournir davantage de toilettes. Parce que près de la moitié de la population en Ouganda n'a encore et toujours pas accès à des ‘installations sanitaires améliorées’ selon les normes des Nations Unies.

 

Les toilettes existantes polluent les sols et les rivières

Non seulement le faible nombre de toilettes est inquiétant, mais la durabilité des installations existantes laisse également à désirer. Traditionnellement, les toilettes consistent en une fosse creusée à la main, surmontée d’un abri provisoire au-dessus. Ces installations sanitaires – de même que le manque de toilettes – entraînent une pollution des eaux souterraines et de surface. Et par conséquent, la pollution des rivières et des lacs voisins.

C'est également le cas dans la région occidentale de l'Ouganda, autour du lac George. Le niveau des eaux souterraines est si élevé que les fosses des latrines traditionnelles s'effondrent. Conséquence: les gens sont encore moins enclins à investir dans des toilettes. Cela a entraîné une grave pollution locale et des situations sanitaires désastreuses pour la population. Les enfants, surtout, tombaient souvent malades et mouraient de diarrhée, du choléra et du typhus.

 

Le corona affecte la population principalement sur le plan financier

La crise du coronavirus a ici aussi un impact. De nombreux secteurs économiques ont été paralysés, de telle sorte que les revenus ont été considérablement inférieurs à la moyenne. Il était donc plus difficile pour la population locale de contribuer à l'achat d'une Flower Toilet, malgré la demande croissante. Join for Water a donc entrepris des actions pour mobiliser davantage de fonds en vue d’investir davantage dans des solutions sanitaires durables.

 

Réalisations en 2020

  • Les collaborateurs et entrepreneurs ougandais ont produit 55.000 blocs pour la construction de Flower Toilets à Nyakeera, Kabambiro et Karangura.
  • 66 toilettes ont été construites pour des ménages, après quoi ceux-ci ont été sensibilisés et formés à l'utilisation des Flower Toilets.
  • Nous avons construit deux blocs sanitaires dans des écoles: chaque fois 4 toilettes pour les garçons avec une installation pour se laver les mains et 4 toilettes pour les filles avec une installation pour se laver les mains et un endroit supplémentaire pour laver le linge.

Installations sanitaires pour des écoles

Mjanwe – De jeunes Ougandais produisent les blocs de construction pour une Flower Toilet. Avec huit brouettes de sable et de murram (de l’argile rouge) et un sac de ciment, ils peuvent fabriquer 150 à 200 blocs. Environ 800 blocs sont nécessaires par toilette.

Autres réalisations durables de Wienerberger Belgique (2020)

Tous nos réalisations

Toujours au courant

Enregistrez-vous et nous vous avertirons lorsque de nouvelles mises à jour seront prêtes.