Jingdezhen Imperial Kiln Museum. Brick Award 22 Category "Sharing public spaces". Studio Zhu Pei. Outside view
© schranimage / Studio Zhu Pei

Wienerberger Brick Award 22: les gagnants

Les gagnants du Wienerberger Brick Award sont connus. D'un record de 789 projets de 53 pays, 5 gagnants ont été choisis dans différents catégories.

  • Nouveau record cette année : 789 projets de construction en brique inscrits à la compétition par des architectes de 53 pays
  • Les lauréats du Brick Award 22 ont impressionné le jury avec des concepts alliant sophistication et esthétique avec des méthodes de construction durables et innovantes
  • Cinq bureaux d’architecture originaires d’Équateur, de Suisse, de Chine et de France ont été récompensés pour leurs projets révolutionnaires en brique

Tous les deux ans, les Brick Awards récompensent les exemples les plus créatifs d'architecture moderne utilisant la brique de manière innovante. Cette année, Wienerberger décernait ces récompenses pour la dixième fois. Wienerberger a créé ce prix pour inspirer les architectes et les amateurs d’architecture et les encourager à partager des concepts au design unique et à explorer de nouvelles formes de construction. Fournir une plateforme pour l’architecture d’exception est extrêmement important pour nous. Surtout en ces temps instables, où il est essentiel de ne pas perdre de vue l’importance de la durabilité pour le futur. Le Brick Award y contribue. Une fois encore, les projets inscrits étaient exceptionnels, uniques et innovants, a déclaré Heimo Scheuch, PDG de Wienerberger AG.

 

Avec 789 candidatures de 53 pays, le 10ème Brick Award a une fois de plus démontré de manière impressionnante sa pertinence au niveau international en tant que plateforme indépendante pour l'architecture en brique moderne, centrée sur l’innovation, l’utilisation efficaces des ressources et la construction durable.

 “Le but n’est pas seulement de trouver l’inspiration dans des projets remarquables mais avant tout de chercher de nouvelles voies et d’encourager la discussion autour des concepts design durables afin de faire de l’architecture visionnaire une réalité en utilisant des matériaux de construction à base d’argile. Dans la continuité du développement observé ces dernières années, l’accent était mis sur les projets offrant une réponse aux défis du changement climatique et de la diminution des ressources naturelles. Les projets récompensés mettaient tout particulièrement en avant la façon dont les architectes peuvent faire face aux exigences croissantes et au cadre légal toujours plus strict encourageant une culture de construction écologique, l’efficacité énergétique, la durabilité et la protection des monuments historiques.” Heimo Scheuch.

 

Jury international d’architectes

Les lauréats ont été choisis parmi une présélection de 50 projets par un jury international comptant cinq personnes, composé de Jesper Gottlieb / Danemark (lauréat du Brick 20 Award pour le projet “City Archive Delft”), Tina Gregorič / Slovénie, Ingrid van der Heijden / Pays-Bas, Wilfried Kuehn / Allemagne et Brigitte Shim / Canada.

Lors du processus de sélection, le jury a pris en considération à la fois le contexte culturel et les méthodes traditionnelles de construction locales afin d’évaluer l’innovation des créations architecturales. Considérant les changements de mode de vie induits par la pandémie, le jury a convenu, pour la première fois, que le concept de bien-être devait être un critère à part entière. Les gens auraient-ils envie de travailler dans ce bâtiment ou d'y passer leurs loisirs ou du temps en famille ?

Le jury a sélectionné un total de 5 lauréats dans les catégories Feeling at Home (8 nominations), Living together (12 nominations), Working together (8 nominations), Sharing public spaces (13 nominations) et Building outside the box (9 nominations). Cette dernière catégorie est réservée aux utilisations et concepts innovants à base de brique, aux nouvelles techniques de construction, aux briques sur mesure et aux nouvelles formes d’ornementation

 

Les gagnants

Les récompenses ont été décernées à des projets des quatre coins du monde, qui ont impressionné le jury par leur architecture et leur conception innovante, leur utilisation intelligente et novatrice de la brique, mais aussi par la qualité de leur esthétique, leur forme et leur design. Les lauréats sont :

  • Catégorie “Sharing public spaces”: Jingdezhen Imperial Kiln Museum (Chine)

La ville de Jingdezhen en Chine a une longue tradition dans la production de porcelaine. L’Imperial Kiln Museum a été conçu par le Studio Zhu Pei, juste à côté des ruines du four impérial de la dynastie Ming. Le musée est composé de huit voûtes paraboliques et abrite deux salles d’exposition en surface et cinq en sous-sol. Les voûtes en forme de cigare diffèrent toutes légèrement au niveau de la hauteur, la longueur et de la cambrure et ont été modelées selon les formes des fours traditionnels. Les bâtiments sont disposés côte à côte selon un arrangement quelque peu aléatoire et un axe globalement orienté nord-sud. Ils sont entrecoupés de cours qui laissent entrer la lumière du jour dans les sous-sols. Aux étages supérieurs, la lumière pénètre via les extrémités des voûtes ouvertes ou vitrées, les fentes horizontales aménagées au niveau du sol, les ouvertures tracées dans les murs et les lucarnes du toit rappelant les cheminées des fours. La construction du musée fait également référence à l’héritage porcelainier de la ville : les voûtes sont constituées de murs en brique doubles construits à la manière traditionnelle puis remplis de béton. La construction a nécessité 2,8 millions de briques, mêlant briques neuves et briques de récupération provenant de la démolition des fours. Ce projet hors du commun offre donc tout ce que l'on attend d'un espace public et mérite amplement sa victoire dans la catégorie Sharing public spaces, et le Grand Prix.

 

  • Catégorie “Feeling at home”: The House that Inhabits – Productive Urban Housing (Équateur)

Le collectif d'architectes Natura Futura considère le projet The House that Inhabits, situé à Babahoyo, en Équateur, comme un message, une démarche d’opposition à la mercantilisation de la ville qui marginalise de nombreuses personnes, mais aussi une façon de donner à la brique une symbolique en plus de sa fonction de matériau de construction. Ce matériau traditionnel est souvent associé aux couches les plus pauvres de la population – il est souvent recouvert, plafonné et peint. À travers ce projet, les architectes ont voulu démontrer et explorer la valeur des briques en tant que matériau pour une ville vivante, accueillante. Le bâtiment rappelle les maisons traditionnelles des villes latino-américaines, comme on en voit encore beaucoup à Babahoyo, et exploite pleinement le terrain de trente mètres sur douze. Il y a un espace commercial au rez-de-chaussée, un appartement et les cinq pièces tout au-dessus abritent un établissement scolaire. Plusieurs bandes de lucarnes et un étroit corridor le long des murs extérieurs assurent un apport suffisant de lumière naturelle. La structure du toit est en bois – un autre matériau associé à la pauvreté. La portée de ce projet va bien au-delà de l'enveloppe du bâtiment. Il attire l'attention sur les modestes initiatives qui élargissent la notion de bâtiments à usage mixte et apportent une contribution positive à la qualité de vie au cœur d'une ville moderne. Avec son aménagement spatial peu conventionnel et les matériaux choisis pour sa construction, The House that Inhabits incarne une véritable foi en l’avenir.

 

  • Catégorie “Living together”: 88 logements + 1 espace commercial – Rue Danton, Pantin (France)

A Pantin, une banlieue au nord-est de Paris, en France, l’agence Avenier Cornejo Architectes a érigé trois bâtiments sur les rives du Canal de l'Ourcq. Disposés en hémicycle autour d’une petite cour qui s’ouvre sur le canal, ces bâtiments abritent au total 88 appartements. Le troisième bloc est situé du côté ouest de la rue : il comporte un étage de plus et un espace commercial au rez-de-chaussée. Les trois bâtiments sont de proportions à peu près similaires, mais leur design est déterminé par la forme de la parcelle et leur orientation par rapport au canal. Les briques moulées à la main ont été posées en appareillage à demi-brique avec des joints creux. Les sections des fenêtres sont aménagées en appareillage flamand contrastant, avec les boutisses légèrement en retrait pour créer un effet de relief. Les architectes ont choisi trois couleurs de briques afin d’apporter une réponse moderne au jaune pâle des moulins à farine des Grands Moulins de Pantin, construits en 1884, et situés un peu plus à l'ouest le long du canal. Le métal utilisé pour les encadrements des fenêtres et les balustrades est également d'une couleur différente sur chaque bloc : la brique rouge est rehaussée par des détails en métal gris, les briques gris clair par du vert et les briques gris foncé par du marron. Les mêmes briques ont été utilisées pour paver le chemin qui serpente parmi les vieux arbres du jardin. L’ensemble forme un condensé réussi d’unité et de diversité.

 

  • Catégorie “Working together“: 2226 Emmenweid (Suisse)

Le nom “2226 Emmenweid” est inspiré de la technologie de construction sur laquelle repose le concept et qui garantit une température intérieure stable entre 22 et 26 degrés Celsius. Le nouveau bâtiment de quatre étages conçu par Baumschlager Eberle Architekten à Emmenbrücke, en Suisse, se distingue par son enduit à la chaux clair et ses fenêtres généreuses disposées de manière régulière et profondément enfoncées dans les murs. Son volume est accentué par un toit en croupe aux bords affleurants. Une section en retrait dans la façade crée une ligne horizontale qui vient structurer le bloc massif et crée un lien avec les bâtiments voisins. Le plan est simple et conçu pour s’adapter à une grande variété de fonctions. Le cœur du bâtiment abrite des escaliers, des installations sanitaires et des kitchenettes. Ce noyau est entouré par une vaste zone polyvalente sans murs porteurs qui peut être configurée de manière flexible à différentes fins. Les murs se composent de deux couches de briques de 36,5 cm chacune : l'une sert de mur porteur et d’isolant, l'autre d’isolant. Le projet a été réalisé à l’aide de grandes briques creuses qui assurent une diffusion efficace de la vapeur et dont la masse thermique élevée contribue de manière significative à la stabilité du climat intérieur. En plus de ses qualités spatiales et atmosphériques, le projet 2226 Emmenweid démontre qu'il est possible d’envisager autrement les espaces de bureau – une nouvelle approche qui se concentre sur le facteur temps pour s’affranchir des habitudes de l'ère mécanique : une longue durée de vie et un climat stable tout au long de l'année et de la journée.

 

  • Catégorie “Building outside the box”: Tsingpu Yangzhou Retreat (Chine)

Ce site hébergeait autrefois des pêcheurs et des agriculteurs. Avant le début de la construction, il abritait un entrepôt et plusieurs petites maisons. Partiellement préservées à la demande du client, ces structures influencent l’identité du projet. Les designers sont parvenus à concilier ces maisonnettes avec un hôtel de luxe en s’inspirant de l'architecture traditionnelle chinoise. Un quadrillage a été superposé au site, faisant écho aux maisons traditionnelles chinoises à cour carrée, afin d’intégrer les bâtiments existants dans l’ensemble. À l’exception d’une bâtisse à deux étages abritant la bibliothèque et quelques chambres d'hôtes, tous les bâtiments sont de plain-pied. Toutes les zones fonctionnelles sont entourées de murs de briques, y compris les quatre jardins. La maçonnerie est en partie fermée et en partie ouverte. Des ouvertures dans le mur offrent une succession de vues sur les différents patios de la réception, du restaurant et des chambres. En traversant le bâtiment, vous voyez s'ouvrir devant vous des espaces aux multiples facettes et des vues élégamment chorégraphiées sur les paysages intérieurs et extérieurs, à la croisée entre ciel et terre. Ce projet récompensé dans la catégorie Building outside the box est un hommage à l’architecture traditionnelle de la région. À travers sa démarche de recyclage et de réutilisation de briques de récupération, il témoigne aussi d’une grande responsabilité environnementale et d'une volonté de durabilité. 

 

L’ouvrage “Brick 22”

Comme les années précédentes, Wienerberger publie un ouvrage intitulé "Brick 22" qui accompagnera le concours d'architecture. Celui-ci présentera les 50 projets présélectionnés, y compris les lauréats par des auteurs internationaux complètent ce panorama de l'architecture contemporaine en brique. complèteront cet aperçu de l'architecture en brique contemporaine. Cet ouvrage mettra en lumière les matériaux de construction en terre cuite, qui sont intemporels et parfaitement appropriés pour une architecture novatrice et tournée vers l'avenir.  Publié en collaboration avec Park Books.

 

Retrouvez de plus amples informations sur les lauréats de cette année et des photos des projets récompensés sur https://www.brickaward.com

Toujours au courant

Enregistrez-vous et nous vous avertirons lorsque de nouvelles mises à jour seront prêtes.

Produits

Notre gamme de matériaux de construction et des solutions renferme assurément le produit approprié pour votre réalisation. Utilisez un de nos moteurs de recherche afin de trouver votre produit de construction préféré.

Téléchargements

A la recherche d'une brochure spécifique, un fiche technique ou des conseils concernant notre produits?

Centre de documentation

Showrooms

Visitez un de nos showrooms, découvrez nos matériaux de construction et emmenez un échantillon gratuit de votre produit préféré. Ainsi, participez à notre tombola et tentez de remporter un bon de réduction de 600 €.

Offres d'emploi

Voulez-vous aussi faire partie de notre famille WAW ? Découvrez nos offres d'emploi ci-dessous.