Revalorisation de la cité-jardin Rode Cité

107 nouveaux logements à Zaventem

En collaboration avec MVN Architecten, la Société de logements sociaux Elk Zijn Huis a investi pleinement ces dernières années dans la revalorisation de son patrimoine résidentiel dans la cité-jardin Rode Cité à Zaventem. Les travaux de démolition et de reconstruction ainsi qu’une densification intelligente se sont traduits par un total de 107 nouveaux logements, réalisés en trois phases. Les volumes densifiés respectent l’image et l’échelle initiales de la cité-jardin grâce au choix d’aménager des appartements sous une toiture à deux versants.

Revalorisation en trois phases

Accessible à vélo depuis le centre du village, la Rode Cité permet d’assister au ballet aérien au-dessus de Brussels Airport. Logements sociaux et propriétés privées vont ici main dans la main. La troisième phase de la revalorisation a actuellement atteint sa vitesse de croisière.

Eline Rens, ingénieure-architecte chargée du projet chez MVN Architecten: “Au cours de la première phase, nous avons démoli et remplacé par 35 nouvelles habitations unifamiliales les maisons à louer disséminées ci et là qui jouxtaient des habitations à vendre. Au cours de la seconde phase, 28 habitations mitoyennes ont fait place à 52 appartements avec parking souterrain.” Une mission complexe au niveau organisation vu les contrats de location en cours, la sécurité en matière de logement que la SLS Elk Zijn Huis devait offrir à ses locataires et la présence de propriétaires privés. Elke Peeters (SLS Elk Zijn Huis): “Nous n’avons pas pu inclure la rénovation prévue dans la Seringendreef dans la seconde phase parce qu’il nous fallait encore racheter une dernière habitation. Une troisième phase s’avérait dès lors nécessaire, pour remplacer 11 habitations par 20 appartements. Ce phasage des travaux constituait une bonne chose car il s’agit d’une opération de rénovation à grande échelle. L’inconvénient par contre, c’est que les travaux ont été étalés sur six ans. Toutefois, les désagréments pour les riverains sont restés relativement limités. Une fois que tout sera terminé, la commune procédera encore à des travaux d’infrastructure, à une meilleure structuration des emplacements de parking ainsi qu’à l’aménagement d’espaces verts supplémentaires, ce qui améliorera encore la qualité de vie.”

Une question d’échelle

Du point de vue urbanistique, le concept des architectes devait se marier avec les constructions existantes dans la cité-jardin. Si cela ne représentait pas vraiment un gros défi pour les habitations unifamiliales, les appartements exigeaient quant à eux davantage de réflexion. Eline Rens: “Pour harmoniser l’échelle à celle des habitations de la cité-jardin, nous avons couplé, au niveau volumétrique, deux volumes l’un à l’autre sous une toiture à deux versants au moyen d’un volume d’entrée plus bas. Nous avons ainsi composé des blocs de chaque fois quatre volumes. Chaque volume abrite au rez-de-chaussée un petit appartement deux chambres, prolongé par un jardin et parfois adapté aux locataires à mobilité réduite. À l’étage, les locataires disposent d’un appartement duplex deux ou trois chambres. Vous obtenez ainsi directement un mélange de modèles familiaux.”

Cette approche intelligente au niveau de l'échelle, les architectes l’ont étendue au ressenti des occupants, pour éviter que la densité plus élevée ne porte atteinte à la vie commune en harmonie. Eline Rens: “Il n’y a pas d’espaces intérieurs communs comme dans les blocs à appartements traditionnels. Chaque occupant a sa propre porte d’entrée. Grâce au concept de cité-jardin, l’espace extérieur est agréable. Pour le reste, nous avons accordé beaucoup d’attention à l’acoustique, un aspect qui, dans un habitat densifié, peut facilement entraîner des frictions et des conflits. Des mesures relativement limitées et pas nécessairement coûteuses permettent déjà d’obtenir de meilleures performances acoustiques, comme des murs mitoyens massifs, des bandes d’isolation acoustique, du vitrage dans deux épaisseurs de verre différentes et des aérateurs acoustiques.”

 

Intégration parfaite

Le choix d’une toiture en pente était évident, vu l’exigence urbanistique de correspondre à la cité-jardin. Eline Rens: “Les toitures à deux versants créent non seulement une intégration réussie de l’ancien et du nouveau, mais collent également mieux à l’idée d’appartements duplex. Des toits plats auraient soulevé beaucoup d’opposition au projet parmi les riverains. Pour le reste, il s’agit d’un choix durable. Cela nécessite peu d’entretien. Les tuiles en terre cuite présentent une longue durée de vie et conviennent à merveille pour collecter l’eau de pluie qui, ici aussi, sera utilisée pour les toilettes et pour les robinets extérieurs. Pour la couverture, nous avions prescrit une tuile rouge plate qui se marie joliment avec l’architecture contemporaine sobre. L’entrepreneur a répondu à cette demande au moyen de la tuile Actua 10 LT Nuagé de Koramic.”

L’extrémité la plus élevée sous la noue n’a délibérément pas été parachevée, mais reste accessible via une trappe pour les besoins d’éventuelles inspections. Elke Peeters: “Les logements disposent de suffisamment d’espace de rangement, conformément aux normes de la VMSW (la Société flamande du logement social, ndt.). C’est pourquoi nous n’avons pas créé de débarras supplémentaire. Nous savons par expérience que, dans les logements à louer, ces espaces sont bien vite remplis de toutes sortes d’affaires, qui seront laissées sur place en cas de déménagement. Ce qui nous donne davantage de travail pour tout déblayer. En ne parachevant pas cette partie, nous avons aussi pu économiser sur les coûts de construction.”

Information sur le projet

 

Architecte

Maître d'ouvrage

Programme

Lieu

Produits

 

MVN Architecten, Nijlen

SLS Elk Zijn Huis, Tervuren

107 logements sociaux à louer

Zaventem

“Vu l’exigence urbanistique de correspondre à la cité-jardin, le choix d’une toiture à deux versants était évident.”

Elke Peeters, SLS Elk Zijn Huis

 

“Les toitures à deux versants créent non seulement une intégration réussie de l’ancien et du nouveau, mais collent également mieux à l’idée d’appartements duplex.”

“Il n’y a pas d’espaces intérieurs communs comme dans les blocs à appartements traditionnels. Chaque occupant a sa propre porte d’entrée. Grâce au concept de cité-jardin, l’espace extérieur est agréable.”

Eline Rens, MVN Architecten

 

Koramic Actua 10 LT Nuagé

De par sa forme plate et son nivellement subtil, la tuile Actua 10 LT crée un pan de toit sobre et régulier. Cette forme plane génère un jeu de lignes à la fois simple et pur. Afin de conférer une protection et une évacuation d’eau optimales à l’enveloppe du toit, la tuile Actua a été dotée d’un double emboîtement latéral et d’un double emboîtement de tête. Avec son pureau variable, la tuile Actua 10 LT se pose à joints croisés et ses doubles emboîtements garantissent chaque fois des joints étanches et fiables.

La tuile Actua 10 LT est l’une des plus grandes de la gamme Koramic. 10 exemplaires de cette tuile seulement suffisent pour couvrir un mètre carré. En alliant cette tuile particulièrement grande à un pureau variable, la tuile Actua 10LT permet une pose très rapide.

Couple and architect looking at a construction plan in showroom Londerzeel

Admirez. Rêvez. Choisissez.

Ensemble, nous concrétiserons littéralement vos rêves dans nos showrooms.

  • Passez nous voir et laissez-vous inspirer par nos solutions innovantes. Examinez-les, saisissez-les et touchez de vos doigts votre future façade ou toiture, ou votre futur pavage ou mur intérieur. 
  • Nos conseillers en showroom vous prodigueront de larges conseils experts. 
  • Emportez vos échantillons préférés.

Vous pouvez nous trouver:

Londerzeel 

A12 - Koning Leopoldaan 1
2870 Breendonk

Courtrai 

Kapel ter Bede 88
8500 Courtrai