Aménagement des zones tampons vertes à Rumst-Terhagen

Ces dernières années, Wienerberger Rumst a aménagé les zones tampons autour de l'ensemble du site de l’entreprise de manière à atteindre le taux de biodiversité le plus élevé possible. Il était ici essentiel que les zones vertes forment un lien écologique entre le Rupel et les anciens, actuels et futurs sites d’extraction à l’arrière-plan, destinés à être réaffectés en zone naturelle. 

Avant l’entame du projet, la zone industrielle située entre les deux pôles verts formait en effet encore une barrière pour les espèces moins mobiles ayant besoin de pierres de gué pour effectuer la traversée. L'objectif du projet consistait donc à améliorer la mobilité de ces espèces moins mobiles, comme le triton crêté et le crapaud calamite.

Dans cette optique, on s'est attelé à créer les conditions propices pour attirer ces espèces (marécages, mares pour les tritons crêtés, canaux asséchés périodiquement avec berges naturelles). En outre, les zones tampons écologiques ont été plantées avec de la végétation locale et une gestion écologique adaptée est ici appliquée pour rendre la situation plus durable, en combattant également les espèces exotiques comme la balsamine de l'Himalaya et l’arbre à papillons. Le long de l’écran de verdure au bord du Rupel, un talus boisé a également été aménagé l'an dernier avec des déchets d’élagage et de taillis. Nous avons ainsi créé un espace de vie et de reproduction protégé pour les petits mammifères tels que hérissons, belettes et souris. Des oiseaux, parmi lesquels le troglodyte mignon et l’accenteur mouchet, y trouveront également un espace de nidification et de cachette. La présence d'insectes sur et dans le bois mort leur fournira également de la nourriture. Certains amphibiens, comme le crapaud commun, aiment également y hiberner. Dans cette zone ont également été trouvées des traces de renards. On peut donc en déduire que la zone tampon autour du site est assurément utilisée.

Enfin, on a également pensé à de plus grands mammifères, comme le castor et la loutre. Sur le côté ouest du site de Terhagen, en face de l'usine, est prévu l’aménagement d’un véritable corridor pour les loutres. Celui-ci sera réalisé dans le cadre d’un projet plus vaste de réaménagement de la Schransstraat, en coopération avec la commune de Rumst et plusieurs autres partenaires.

Pour résumer, de nombreuses adaptations ont été apportées en peu de temps autour du site industriel, certaines étant plus marquantes que d'autres. Un premier comptage de la biodiversité, effectué par l'organisme de gestion de la nature Natuurwerk, affiche déjà de beaux résultats. L’aménagement de zones vertes, associé à une gestion écologique appropriée, permet d'obtenir rapidement des espèces que l'on retrouve presque exclusivement le long des accotements et dans les prés fleuris (par exemple, la tanaisie, le millepertuis perforé, la chicorée sauvage, la pulicaire dysentérique, la carotte sauvage). Ces dernières attirent à leur tour une jolie diversité d'insectes, dont l’azuré des nerpruns, le paon-du-jour, le bourdon terrestre et le bourdon des pierres, l’andrène à pattes jaunes, différentes variétés de coccinelles, de punaises et bien d'autres encore! Dans la marre en retrait, il y avait encore suffisamment d'eau malgré la sécheresse de l'été dernier et on y a recensé au moins 4 spécimens de grenouilles rieuses ainsi que quelques grenouilles rousses.

 

Avec le temps, les zones vertes ressembleront à une lisière de forêt vert-bleu avec, outre les petits plans d’eau, tant des fourrés avec de plus grands arbustes que des fleurs sauvages et des herbes du côté ensoleillé. A terme, la gestion consistera principalement à rajeunir la végétation sous la forme d'une gestion ciblée par fauche et taillis.

Autres réalisations durables de Wienerberger Belgique (2020)

Tous nos réalisations

Toujours au courant

Enregistrez-vous et nous vous avertirons lorsque de nouvelles mises à jour seront prêtes.